fbpx
Menu

Coaching & Spiritualité

Nul n’est censé ignorer la loi !

Le pouvoir de l’intention et des lois universelles au sein de nos vies.

Van Bunderen Olivier

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Introduction

Connaissez-vous les lois universelles qui régissent l’univers dans lequel nous évoluons ?

Certaines d’entre elles sont ou deviennent très connues, je pense entre autres à « la loi d’attraction ». Cette loi exprime le fait que lorsque l’on pense de manière positive, l’univers nous envoie du positif dans notre vie. À l’inverse, si nos pensées sont négatives nous attirerons le négatif dans notre vie. Elle rejoint « la loi de la vibration » qui nous enseigne que toute chose vibre à une fréquence bien déterminée, que toute chose se déplace (à son rythme).

Chaque pensée, chaque son, chaque action possède donc un taux vibratoire propre et personnel. Il en est de même pour les mots que nous employons. Chaque mot possède ainsi des propriétés intrinsèques et personnelles. Mais avant de développer tout cela, il serait intéressant de revoir ensemble la composition du langage oral.

La communication

La communication est basée sur un échange.

Nous avons l’Orateur, celui qui construit et délivre le message quant à celui qui le recevra et l’interprètera on le nommera le Destinataire. Chacun a un rôle bien spécifique et au cours d’une conversation, d’un échange, ils occuperont successivement chacun des deux rôles.

Du moins quand la conversation se fait dans le respect mutuel.

Que transmet notre Orateur :

  • Un message : composé de mots et construit selon la grammaire, la conjugaison et le vocabulaire de la langue employée.
  • Une émotion : selon l’intensité, l’intonation, le timbre de voix, l’orateur transmettra également une émotion, un sentiment.
  • Une intention : Si vos paroles n’ont aucune utilité, aucune portée, est-ce encore utile de parler ?

Quant à notre Destinataire :

  • Le message : il va l’entendre (ou mieux l’écouter), le décrypter, le comprendre.
  • L’émotion : il va la ressentir, l’analyser et la recevoir.
  • L’intention : plus subtilement (parfois), il va la recevoir, la partager avec l’orateur ou s’y opposer…

Le message.

Le fond

Comme vu dans l’introduction, chaque mot possède des propriétés intrinsèques et personnelles, de par leur sens ou définition, mais également par le contexte dans lequel ils sont employés.

Vos vêtements ne sont que des :

  • Loques
  • Lambeaux
  • Guenilles
  • Linceuls

Même si chacun de ces mots peut s’apparenter au même champ lexical, peut-on dire qu’ils ont sensiblement la même expression ? Chacun ayant une définition différente il influera sur le décryptage du message.

La forme

Comparons ces trois formulations : 

  1. « Mon bon monsieur, auriez-vous l’obligeance de bien vouloir me céder momentanément la salière disposée à votre droite »
  2. « Hé gros, passe-moi le sel »
  3. « esse ke j’peut avware le sel ? »

La première, d’un style soutenu, serait risible dans bien des cas de la vie courante, mais transmet, malgré son côté « pédant », un message clair et compréhensible.

La seconde, bien plus familière, reste cependant facilement compréhensible elle marque seulement un dialogue, sans faux semblants, entre deux personnes de même rang.

La troisième, malheureusement de plus en plus présente sur internet, fait mal aux yeux (ou aux oreilles) du destinataire, qui, en plus d’avoir d’énorme difficulté à vous comprendre aura bien du mal à percevoir une quelconque forme de respect…

L’émotion

Saviez-vous que l’émotion possède autant d’énergie, sinon plus que le message en lui-même ?

Lorsque vous jouez avec un enfant et que vous lui dites, sourire aux lèvres : « Je vais te manger ».
Il n’est pas effrayé…

Car l’émotion avec laquelle vous transmettez votre message n’est pas en corrélation avec celui-ci.

D’instinct, l’enfant donnera plus d’importance informationnelle à votre émotion qu’à votre message.

Serait-ce pour lui une façon de se rassurer ? Au moins pire, il choisira le meilleur ? Je ne pense pas, puisque dans notre vie d’adulte nous faisons pareil.

L’intention

L’intention pourrait être confondue avec l’émotion. Même s’il est vrai que les deux sont liés, ces deux parties sont très différentes.

L’émotion est l’une des composantes de l’intention, mais elle ne permet pas de la définir complètement. L’intention sera liée à cette aura qui enveloppe le message et l’émotion lors de l’échange. Elle dépendra surtout de tout ce qui s’est passé avant le dialogue, donc du lien existant entre les protagonistes, mais également de la réputation de chacun. 

Là ou le lien est quelque chose  d’éprouvé, de réel, la réputation sera quelque chose dont on a pu vérifier l’authenticité, elle est supposée.

Si l’on devait représenter chacune de ces composantes par l’un de nos corps, je dirais que le message représente le corps physique, l’émotion se réfèrerait au corps sentimental quant à l’intention au corps spirituel.

Un geste prend toute son ampleur suivant l’intention.

Ainsi, dans la vie de tous les jours, plutôt que de juger les actes, jugez plutôt les intentions.

Il existe une petite histoire que j’affectionne beaucoup et qui explique parfaitement cette relation entre les actes et les intentions : 

« Un petit oiseau transi par le froid piaille de tout son être afin qu’on lui vienne en aide. Un fermier passant par là le prend dans ses mains et décide de placer l’oisillon dans une bouse de vache bien chaude. Le petit oiseau ne comprenant pas l’intention du fermier piailla de plus belle. Un chat surpris de ce cinéma, viens à lui et le sortit de la bouse pour le croquer.

Moralité : Quand quelqu’un vous met dans la merde, ce n’est pas forcément pour votre mal et quand quelqu’un vous sort de la merde, ce n’est pas forcément pour votre bien »

Quoi que vous disiez, quoi que vous fassiez, soyez toujours aux claires avec vos émotions.

Ainsi, lorsque que vous êtes généreux, soyez-le, non pas pour en tirer profit, mais de manière désintéressée. 

Soyez généreux avec les personnes qui le sont avec vous, avec les inconnus, avec vous-même. Simplement, pour l’être, simplement pour aider, n’attendez pas de reconnaissance ou d’échange. 

Soyez-le simplement, car c’est la chose à faire. Car même si vous n’attendez rien en retour, vous recevrez. La fierté d’avoir agi quand cela vous semblait utile et en concordance avec vos valeurs, mais également par la « loi de compensation » : Plus vous donnerez de manière désintéressée et plus vous recevrez.

Mieux Parler

Il existe donc bien des façons de dire les choses et selon le message, l’émotion et l’intention choisie, nous pouvons influencer la charge énergétique de ce message et donc, la façon dont il sera perçu : la « loi de la transmutation d’énergie ».

Selon votre vibration, vos pensées, votre dialogue sera différent. L’important à comprendre c’est que l’on peut retourner cette affirmation dans tous les sens… !

En modifiant notre façon de dialoguer, nous modifierons nos pensées et de ce fait nos vibrations.

Imaginez la situation suivante, vous avez ce matin à 8h30 très précise une réunion professionnelle importante.

Malgré tous vos efforts, l’univers s’obstine à vous faire arriver en retard ! Conclusion, vous n’arrivez qu’à 9h00, soit avec 30 minutes de retard.

Vous vous sentez coupable, honteux.

Qu’allez-vous faire auprès de votre auditoire ?

Vous excuser pour votre retard ?

Même si l’intention est noble, cela vous placerait dans une situation de responsabilité non assumée, dans une position de FAUTE ! Vous sentez votre corps sombrer peu à peu, et ce pour le reste de la journée, alors que nous ne sommes que 9h00 du matin ?

Comment vont-ils percevoir votre message ?

Un « Je suis désolé, veuillez pardonner mon retard » pourrait être perçu, même involontairement, comme un « Jugez-moi et soyez suffisamment clément pour m’autoriser, malgré ma faute, à continuer de vous servir ».

Et si au lieu de vous excuser de quelque chose dont vous n’êtes peut-être pas responsables, vous les remerciez pour ce dont eux sont responsables ? Vous ne voyez pas ?

Au lieu de vous confondre en excuse pour un retard dont vous n’êtes pas responsables, remerciez-les pour la patience dont ils ont fait preuve.

En les remerciant au lieu de vous excuser, vous ne reconnaissez pas une certaine culpabilité, mais vous les remercier, vous les « flatter » pour avoir fait preuve de patience à votre égard.

Sentez-vous la différence énergétique entre ces deux options ? Cette différence se situera dans l’intention et surement dans l’émotion. Il est bien plus facile de remercier que de demander pardon.

Ce qu’il est important à retenir, ou plutôt à conscientiser, c’est que face à une situation, il y a toujours moyen d’aborder les choses de plusieurs façons.

Quelques exemples.

  • Ne dites plus « Je suis trop nul », mais « Je te remercie pour ta compréhension »
  • N’utilisez plus le mot « Echec », mais préférez le mot « Essai »
  • N’utilisez plus le mot « Erreur », mais préférez le mot « Leçon »
  • Au lieu de dire «  Je veux », autorisez-vous à y parvenir par un « Je peux »
  • Ne dites pas non plus « Je vais essayer », dites «  je vais réussir », car essayer, vous laisse au moins 50% de risque de ne pas y arriver.

Mieux penser

En modifiant nos pensées, nous modifierons notre façon de dialoguer et donc nos vibrations.

Le fond

« La loi de la polarité » nous enseigne que toute situation possède du positif et qu’il nous est possible d’accorder plus d’importance aux choses positives qu’aux choses négatives.

Ainsi au lieu de penser « Je n’ai pas eu de chance, j’ai échoué » vous pourriez penser «  J’ai acquis plus d’expérience aujourd’hui afin de réussir demain ». Même si le fond est semblable, la forme est très différente.

Cette différence, c’est elle qui formatera les minutes, les heures et les jours qui suivront. Même si cet exercice peut paraître compliqué au début, car nouveau, peu à peu vous allez entrainer votre esprit à réfléchir autrement et cela se fera automatiquement.

Afin de vous convaincre, n’oubliez pas que la « loi de la relativité » nous apprend que tous les individus traversent, durant leur vie, des challenges qui contribuent à renforcer leur lumière intérieure.

« La loi de l’action » vous demande de ne pas simplement y croire… Une foi même inébranlable en quelque chose ne suffit jamais, il faut l’accompagner d’actions afin de concrétiser dans le réel les effets d’un comportement. 

Car même si les effets ne s’en font pas directement ressentir (il faudra parfois du temps nous dit la « loi de la gestation »), les effets seront bien présents. « La loi de cause à effet » nous rappelle que rien n’arrive par hasard, tout est causalité ou conséquence des actes, des choix posés.

Si nous mettons cela en place, non seulement nous allons changer notre taux vibratoire et ainsi attirer le positif dans nos vies (« loi d’attraction »), mais en plus nous allons attirer à nous des personnes qui mettent ces systèmes de pensées en pratique dans leurs vies et cela grâce à la « loi des correspondances ».

La loi des correspondances nous enseigne que généralement nous côtoyons plus facilement des personnes qui vibrent de la même façon que nous.

Ainsi, si parmi vos proches, beaucoup présentent le même défaut (qui vous agace) demandez-vous, si vous même vous n’êtes pas ainsi ?

En prendre conscience, c’est le premier pas vers une évolution comportementale.

Soyez reconnaissant au lieu d’être aigri. Remerciez l’univers pour tout ce que vous possédez au lieu de lui en vouloir de ce que vous ne possédez pas.

Le véritable bonheur est dans ce que nous possédons, pas dans ce que nous souhaiterions posséder.

Quelques exemples.

  • Arrêtez de penser que les choses ou les étapes sont « Difficiles », dites-vous simplement que ce sera « Enrichissant », « Formateur ».
  • À la place d’un « C’est pas mal », pensez plutôt  « C’est bien » .
  • Ne ressentez plus les choses comme des  « Obstacles », mais comme un « Défi », une occasion de vous dépasser. 
  • Au lieu de penser que « C’est stressant », pensez que « C’est stimulant ».

Mieux vivre

En mettant ces quelques modifications comportementales en place, vous allez, certes, être mieux dans votre vie, mais indirectement, aider les autres personnes à se sentir mieux. « La loi d’unité divine » nous apprend que chaque être est lié et qu’en agissant positivement sur notre monde, nous envoyons des ondes positives dans le monde des autres personnes qui nous entourent. 

C’est le principe même que l’on défend en coaching en termes de cercle vertueux et cercle vicieux. Ces cercles de vie sont composés respectivement soit de personnes qui sont favorables à notre épanouissement, de par leurs attitudes, leurs valeurs ou leurs attentions, soit de tout l’inverse.

Ainsi l’on ne saura que trop vous conseiller d’éviter les personnes pour qui « tout est trop compliqué », pour qui « tout est impossible ». Simplement, car ces personnes, aussi aimable puissent-elles être, utilisent la « loi de la croyance » de la mauvaise façon. 

Cette loi est assez simple à expliquer, si vous croyez intimement que quelque chose est impossible, vu que vous n’êtes pas un menteur, vous n’essayerez même pas de la concrétiser et refuserez de passer à l’action. Pourtant, cette chose ne deviendra réellement impossible que si vous n’essayez même pas de la réaliser !

N’oubliez pas que nous sommes la somme des 5 personnes que nous fréquentons le plus.

Préférez-vous que ces personnes vous nourrissent de leurs peurs ou plutôt de leurs espoirs ?

Vous êtes sans doute pour le moment dans des relations toxiques, des relations qui vous empoisonnent ou vous polluent.

Peut-être serait-il temps de mettre en pratique la « loi du rythme » qui nous apprend que tout en ce monde, vie selon un cycle situé entre la naissance et la mort, entre le début et la fin.

Parfois, certaines relations ne sont belles qu’une fois passée et terminée.

Quelques exemples.

  • Arrêtez d’accorder de l’importance à ce que pensent les autres, occupez-vous de gérer déjà vos pensées.
  • Il vaut mieux déplaire pour ce que nous sommes, que de plaire pour ce que nous ne sommes pas.
  • Vous avez le droit de vivre, quoi qu’en disent les autres, quoi qu’ils en pensent.
  • Vous avez le droit de vous tromper, cela fait pleinement partie du processus d’apprentissage.

Soyez vous même, soyez Heureux !

J’espère que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire.
Belle journée, et quoi que vous fassiez : Faites le bien.

Van Bunderen Olivier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez nous !

Coordonnées :

Coaching & Spiritualité

Van Bunderen Olivier

Bd Jacques Bertrand, 42 bte 021
6000 Charleroi
Belgique

BE 0712 987 018

Mail :